pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar pornhub porno türbanlı sex seks hikaye türk seks hikaye seks fantezileri türbanlı seks hikaye erotik hikaye amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyali porno hd porno film izle mobil pornolar sik yalama canlı sohbet telefon sex telefonları seks itiraf cinsel hikaye porno hikaye türbanlı seks hikayeleri seks hikayeleri
11 Dec, 2017
samedi, 07 décembre 2013 11:46

Haïti-Commémoration: Des femmes s’unissent pour dire non à la violence à Port-au-Prince et dans les zones frontalières Spécial

Les femmes rassemblées dans les locaux du GARR Les femmes rassemblées dans les locaux du GARR Geralda Sainville

« Fanm, se nou ki foule se nou ki pou pran devan nan batay kont vyolans lan », c’est autour de ce thème que des représentantes d’organisations de femmes déplacées et de la frontière ont commémoré  la Journée Internationale pour l’Elimination de la Violence contre les Femmes célébrée chaque 25 novembre de l’année. Avec l’appui du GARR, des organisations de commerçantes, de déplacées, des comités de droits humains, des organisations de femmes etc. ont réalisé, dans leurs zones respectives des rencontres, des conférences-débats, des marches pacifiques, des projections de documentaires etc. pour marquer la journée. Ces activités visaient, entre autres,  à encourager les femmes haïtiennes à prendre le leadership de la lutte contre la violence de genre afin de combattre ce fléau qui les affectent toutes.

 



 A Cerca-la-Source, commune frontalière du Haut Plateau Central, une conférence-débats très rythmée avait été organisée suivie d’une marche pacifique. Des autorités locales, des femmes victimes de violence et des représentantes de différentes organisations féminines de la zone étaient présentes à cette rencontre. Très enthousiasmées, les femmes s’étaient montrées très confiantes dans la lutte pour combattre la violence sous toutes ses formes dans la société.

 Le public composé en majorité des femmes, avait animé la salle par des chansons engagées ayant rapport à la violence du genre tout au long de l’intervention d’une animatrice du GARR, invitée à prendre la parole à cette rencontre.

 « La violence sous quelle que forme qu’elle apparaisse doit être dénoncée. Vous ne devez pas avoir peur d’aller porter plainte par-devant la justice quand vous en êtes victimes.», a suggéré aux participantes l’animatrice du GARR, Carmelle Mérisca.

Au cours de la marche, les femmes ont parcouru diverses rues du bourg de Cerca-la-Source avant d’aboutir au bureau du commissariat de ladite commune frontalière. Brandissant des pancartes, ces marcheuses ont scandé des slogans réclamant des sanctions contre les agresseurs qui commettent des actes de viol, de bastonnade à l’égard des femmes dans la région.   

« Atansyon, avan w fè kadejak sou yon ti fi, sonje gen 15 lane prizon ak travo fòse k ap tann ou, Pa bat fanm, pa fè kadedejak sou fanm paske lapolis pap padone w.  Réfléchissez avant decommettre un viol, car vous risquez 15 années de prison et de travaux forcés.  Ne battez plus les femmes, ne les violez plus, car La Police s’est engagée à vous poursuivre», pouvait-on lire sur des pancartes préparées en la circonstance.

 A Boc Banique, localité frontalière de la commune de Thomassique, dans le Haut Plateau Central, une marche suivie d’une conférence-débats avait été également organisée tandis qu’à Los Cacaos, une autre localité frontalière de Cerca-la-Source, les femmes ont réfléchi sur la nécessité pour elles d’assumer le leadership de la lutte contre la violence notamment,  le viol. Des messages préparés sur des pancartes ont été aussi adressés aux autorités judiciaires locales afin qu’elles puissent  combattre l’impunité.  

 L’animatrice du GARR, Cenise Acinth qui animait ces deux rencontres avait sensibilisé les femmes sur l’importance que revêt cette journée. Elle en avait profité pour exhorter les hommes à éviter tout type de violences au foyer qui ont, a-t-elle souligné, des retombées négatives sur leurs enfants et la société.

 A Petit-Fond et à Lascahobas, dans le Bas Plateau Central, un documentaire sur la violence sexuelle titré «Fòk nou pale» avait été projeté. Ce film qui est une réalisation de deux organisations non gouvernementales, visait à encourager les participantes à dénoncer  les cas de viol au cas où elles en seraient victimes.  

 L’ambiance était un peu différente pour les participantes de la commune d’Anse-à-Pitres qui réfléchissaient sur la réalité des femmes dans cette communauté frontalière. L’emphase a été mise sur leur situation en rapport avec le commerce transfrontalier. Les marchandes subissent toutes formes de violences de la part des autorités dominicaines.

 « Les autorités dominicaines agissent comme bon leur semble sans égard pour  les marchandes. Chaque jour de marché représente un calvaire pour nous. Les Dominicains nous bousculent, déchirent nos vêtements. Malgré toutes ces misères pour acheter ou vendre quelques choses au marché d’Anse-à-Pitre/Pedernales, nos produits ne sont pas valorisés, ils veulent les avoir à vil prix, juste pour nous décourager de les vendre », ont expliqué plusieurs participantes à cette rencontre.

Les intervenantes ont encouragé les participantes  à être solidaires et de ne pas accepter la violence comme une fatalité. Elles les a encouragées à réclamer des dirigeants de meilleures négociations avec les autorités du pays voisin pour créer un meilleur cadre pour les usagers et usagères des marchés frontaliers.

A Port-au-Prince, les femmes, rassemblées dans les locaux du GARR, ont plaidé pour un leadership féminin responsable dans les espaces de décision traditionnellement dominés par la présence masculine. « Nous ne voulons plus rester dans l’ombre. Nous ne voulons plus être là pour donner quorum, nous sommes en plein droit de décider des choses qui nous concerne. » ont clamé les participantes qui forment un réseau regroupant plus d’une dizaines d’organisations féminines venant de Christ-Roi, de Delmas, de Canaan, et de Carrefour.

 





blog comments powered by Disqus
Dernière modification le samedi, 07 décembre 2013 12:04

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli