26 Aug, 2019
lundi, 06 mai 2019 15:39

21 migrant-e-s haïtiens intercepté-e-s au large des Îles Turques et Caïques

Vue des migrants clandestins haïtiens secourus en haute mer Vue des migrants clandestins haïtiens secourus en haute mer Photo: Miami Herald

Une embarcation de fortune qui transportait 21 migrants clandestins haïtiens dont 15 hommes et 6 femmes,  a été interceptée en haute mer,  le 5 mai 2019,  par  les forces royales de police des Îles Turques et Caïques, a appris le GARR.

Les boat people haïtiens se dirigeraient vers les Îles Turques et Caïques. Ils/elles ont été appréhendé-e-s et conduit-e-s dans un centre de détention aux fins de leur rapatriement en Haïti,  selon les autorités des îles britanniques.

Soulignons que de janvier à mai 2019 plus de 5 embarcations ont été déjà interceptées par les autorités des îles britanniques.  Au nombre desquelles, plus de 45 migrants ont péri noyés et plus de 160 autres ont été secourus dans des naufrages en série.

La plus récente noyade date du 31 mars écoulée où 17 ressortissant-e-s haïtiens avaient perdu la vie et 14 autres ont été rescapés lors d’un naufrage survenu au large de l’île inhabitée de West Caïcos. Ces migrants haïtiens qui venaient en majorité du Nord et du Nord-est d’Haïti tentaient de fuir le pays en quête de bien-être.

Il est à constater que de nombreux Haïtiens et Haïtiennes continuent de risquer leur vie pour s’échapper à la cherté de la vie qui devient de plus en plus préoccupante dans le pays. Selon les économistes, l’inflation a déjà franchi la barre de plus de 15%.

Les observations montrent que la paupérisation de la paysannerie haïtienne et les effets du changement climatique sont parmi les principales causes qui poussent les gens des communautés rurales à partir. Durant l’année 2018, 1,32 million de personnes de la population rurale se trouvaient en insécurité alimentaire sévère. Selon le dernier rapport de la Coordination Nationale de la Sécurité Alimentaire(CNSA) publié en décembre 2018, les départements les plus affectés sont le Nord-Est et une partie de la Grand ‘Anse.

Face aux conditions dans lesquelles les filles et fils d’Haïti continuent de mettre leur vie en péril en raison du non-respect des droits socio-économiques et culturels par les autorités haïtiennes, le GARR s’inquiète.

Les autorités haïtiennes ne devraient-elles pas envisager de vraies mesures d’apaisement social pour améliorer les conditions de vie des couches les plus vulnérables ?  Ce qui encouragera les Haïtiennes et Haïtiens venant notamment dans les zones de partance à rester chez eux/elles.

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le mardi, 06 août 2019 17:41

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle