18 Jan, 2020

Sony, un ressortissant haïtien de 36 ans a été rapatrié à la frontière de Jimani/Malpasse, le 29 février 2016. Il est arrivé en Haïti en compagnie de sa femme, une Dominicaine d’ascendance haïtienne de 23 ans et de son bébé de moins de 2 mois.

Trois ressortissantes haïtiennes qui faisaient partie d’un groupe de 34 rapatriés accueillis au bureau régional du GARR à Belladère, le 20 janvier 2016, se plaignent d’avoir été victimes de harcèlement sexuel.  Ces agressions, selon elles, se sont produites par des militaires dominicains chargés de leur arrestation et de leur reconduction au centre carcéral de Haina.

Cet article est une réédition en raison d’une erreur qui s’est glissée dans le traitement des données collectées.    

La fin du Plan national de régularisation des étrangers (PNRE) s’est soldée par des opérations massives de rapatriement d’Haïtiens à la frontière haïtiano-dominicaine. Au cours des sept derniers mois de l’année 2015, 22599 rapatriés et 32952 cas de retours spontanés dits volontaires avaient été recensés par le GARR.

Claude Nelson, surnommé Paradis, un ressortissant haïtien de 29 ans rapatrié à la frontière de Jimani/Malpasse dans un état critique, le 13 novembre 2015, a finalement retrouvé sa famille à Tiburon (commune du département du Sud d’Haïti), sa commune natale.

Les rapatriements continuent  au niveau de la frontière haïtiano-dominicaine. Pour seulement le mois de juillet de 2015, on a enregistré un total de 949 rapatrié(e)s  et de 7679 de ressortissant(e)s haïtiens qui ont laissé  le territoire dominicain.

Publié dans Migrants

 Dans son travail d’accueil des rapatrié(e)s, le GARR enregistre différents cas  qui nécessitent plus d’assistance et d’accompagnement. Miguel connu sous le nom de Flakatan est un cas typique qui aide à comprendre la situation des travailleurs agricoles haïtiens qui ont passé des années en République Dominicaine et qui sont rapatriés dans leur pays, une fois arrivés en  âge avancé.

 

Publié dans Migrants

Les autorités dominicaines ont rapatrié 15189 ressortissants-es haïtiens dont plus de 9000 au portail frontalier de Belladère dans le Plateau Central, de janvier à décembre 2011. Le nombre d’Haïtiens/Haïtiennes rapatriés à la frontière du Nord-Est (Ounaminthe-Dajabon) s’élève à 5428 personnes selon les chiffres recueillis par l’organisme Solidarite Fwontalyè basé à Ouanaminthe. Au portail de Malpasse (Ouest) 95 rapatriés-es ont été recensés par le GARR en 2011. Sur l’ensemble des points frontaliers observés- Belladère, Ouanaminthe, Malpasse- 1923 femmes et 95 enfants figurent parmi les rapatriés-es.

Publié dans Migrants

Au cours du mois de septembre 2011, les autorités migratoires dominicaines ont reconduit à la frontière de Belladère, dans le Bas-Plateau, pas moins de 780 ressortissants-es haïtiens dont 744 hommes et 31 femmes.

Publié dans Migrants

Les autorités dominicaines ont rapatrié, à la frontière de Belladère, 715 Haïtiens dont 20 femmes, durant le mois de juillet 2011. Ces Rapatriés-es ont été, pour la plupart, reconduits dans la soirée sans aucun mandat de rapatriement, en dehors du Protocole d’accord sur les mécanismes de rapatriement paraphé entre les gouvernements haïtien et dominicain en décembre 1999. Le Point a de ce Protocole interdit les rapatriements nocturnes alors que le Point b fait obligation aux autorités dominicaines de remettre à la personne rapatriée un document attestant qu’elle a été reconduite.

Publié dans Migrants

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle