19 Jan, 2020
jeudi, 27 août 2015 22:40

La frontière de Jimani/Malpasse : Lancement d’un mouvement de grève du Syn-Trans-Hai-Do Spécial

La frontière de Jimani/Malpasse La frontière de Jimani/Malpasse Photo: Archives du GARR

La frontière de Jimani/Malpasse a été une nouvelle fois paralysée, ce jeudi 28 Aout 2015, jour de marché frontalier. Le Syndicat de transport haïtiano-dominicain (Syn-Trans-Hai-DO) a lancé un mouvement de grève pacifique en vue de réclamer une dizaine de camions appartenant aux Haïtiens. Ces véhicules auraient été confisqués par la Fédération nationale des transporteurs dominicains (FENATRADO), le samedi 22 août écoulé à Elias Piña, République Dominicaine.

La FENATRADO a pris cette décision, selon Jean Sanet Nelson, président du Syn-Trans-Hai-Do, pour porter le gouvernement haïtien à prendre des mesures de sécurité qui puissent garantir la circulation des camions de marchandises dominicaines en Haïti.

Les chauffeurs syndicalistes haïtiens entendaient aussi par leur mouvement protester contre les divers cas de violations de droits humains répétés à la frontière à l’encontre des usager(e)s haïtiens.

Ils dénoncent le cas d’agression du policier haïtien, le mercredi 26 août 2015, par des Dominicains à la frontière de Jimani. En signe de protestation, une situation de tension empêche depuis  le 25 août 2015 la libre circulation des commerçant(e)s et des camions de marchandises à ce point frontalier.

Selon, le président du Syn-Trans-Hai-Do, ce mouvement de grève prendra fin jusqu’à la satisfaction des revendications des chauffeurs haïtiens. L’intégration des représentants du syndicat haïtien dans les négociations avec la Fédération nationale des transporteurs dominicains (FENATRADO) et la  livraison des produits dominicains dans les villes haïtiennes font partie des principales revendications.

Les syndicalistes haïtiens critiquent le fait que le gouvernent haïtien soit le seul négociateur avec le syndicat dominicain. Selon eux,  le syndicat dominicain exige aux transporteurs haïtiens de livrer des produits jusqu’à la frontière de Jimani. Pourtant les chauffeurs dominicains circulent comme ils veulent dans les villes haïtiennes pour transporter les marchandises.

Soulignons que l’Association des commerçant(e)s de Ouanaminthe (Nord-est) ont appelé les marchand(e)s à observer une grève prévue le 28 août 2015 en solidarité avec le  syndicat des transporteurs haïtiens.

Le GARR appelle une fois de plus les autorités haïtiennes et dominicaines à s’asseoir en toute urgence en vue de résoudre ces conflits en passe de s’empirer.

     

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le jeudi, 27 août 2015 22:52

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle