18 Jan, 2020
mardi, 18 août 2015 13:50

Le département d’Etat américain demande à la République Dominicaine d’éviter les déportations massives des immigrant(e)s en situation irrégulière Spécial

Logo du Département d'Etat américain Logo du Département d'Etat américain Photo: Google

Dans un communiqué paru le 15 août 2015, le département d’Etat américain a demandé à la République Dominicaine d’éviter la déportation massive des immigrant(e)s en situation irrégulière. Il a du même coup sollicité que les groupes de la société civile et les organisations internationales jouent le rôle d’observateurs  des déportations.

Mark Toner, porte-parole adjoint du département d’Etat américain, a déclaré être conscient de la décision prise par la République Dominicaine de commencer à expulser les personnes considérées comme irrégulières dans le pays. Il en a profité pour exhorter la République Dominicaine à effectuer les déportations de manière transparente dans le plein respect des droits humains. 

Le département d’Etat américain a aussi demandé que les déportations soient en accord avec les protocoles en vigueur et en conformité avec la loi dominicaine, les engagements et obligations internationales.

Il exhorte la Républicaine Dominicaine à permettre à des organisations de la société civile, des organismes internationaux comme l’Organisation Internationale pour la Migration  (OIM) et le Haut-commissariat des Nations Unies  d’observer les expulsions qui se déroulent à la  frontière.

Washington se montre aussi  très préoccupé que des individus ayant leur droit de citoyenneté ou le droit de rester en République Dominicaine n’ont pas eu suffisamment le temps de régulariser leur situation.

Par conséquent, il croit qu’il est impératif que la Républicaine Dominicaine analyse de manière effective les déporté(e)s potentiels afin de déterminer s’ils/elles sont citoyen(ne)s dominicains ou éligibles à la naturalisation ou à la régularisation.

« Dans tous les cas, la République Dominicaine doit prendre des mesures appropriées pour prévenir le risque d'apatridie et les mesures discriminatoires allant jusqu’à la confiscation des documents », a déclaré le département d’Etat américain.


Il a enfin exhorté la République Dominicaine et Haïti à travailler ensemble pour atteindre un retour "sécurisé et ordonné" des immigrés à travers leur frontière.

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le mardi, 18 août 2015 14:02

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle